top of page

Action Fraud

Action Fraud est un centre de signalement pour les victimes de fraudes et de cybercriminalité. Les citoyens et les entreprises peuvent effectuer un signalement, recevoir de l'aide et du soutien en ligne ou par téléphone.

Action Fraud

Population cible

Population générale

Date de mise en oeuvre

Portée géographique

Nationale

Statut

Actif

2006

Site web

Organisation

Home Office, police de la ville de Londres, le National Fraud Intelligence Bureau, le National Police Chiefs’ Consil (NPCC), Victim Support et Get Safe Online

Thématiques

Fraudes et cybercriminalité

Interventions

  • Protection gratuite: Action Fraud offre aux citoyens d'installer les logiciels Quad9 et DMARC pour se protéger des cyberattaques ;

  • Ressources pour les victimes: Action Fraud offre des informations pour soutenir et aider les victimes ;

  • Protection individuelle: le site offre des informations et conseils pour que les citoyens puissent se protéger ;

  • Business protection: création d'un guide destiné aux petites et moyennes entreprises sur la réponse aux cyberincidents ;

  • Liste de ressources : le site offre une liste de ressource des organismes d'aide aux victimes;

  • Action Fraud alert : des alertes sur les cybermenaces actuelles sont créées à partir des informations obtenus par les signalements des citoyens et des entreprises.

Évaluation

Le programme a été évalué par plusieurs organismes dont le Parlement britannique, Action Fraud, Her Majesty's Inspectorate of Constabulary and Fire & Rescue Services, The Times. 


Selon les organismes, les évaluations ont été effectuée via des sondages et enquêtes, des déclarations de satisfaction en ligne et des enquêtes journalistiques.

Résultats et impacts

En 2013-2014, la campagne « Devil’s in Your Detail » lancée en août 2012 a touché près de 4 millions de personnes, et sur 4000 personnes ayant regardé les vidéos de prévention, 60% ont affirmé vouloir être plus vigilants face aux cas possibles de fraudes.


À la fin de l’année 2018, malgré les efforts déployés pour améliorer sa réponse aux victimes de fraude, Action Fraud a irrémédiablement perdu la confiance du public, et les attentes des victimes n'ont pas été satisfaites.


L’enquête de la Consumers Association, publiée en septembre 2018, a révélé que seulement 1/4 des cas signalés à Action Fraud avaient été transmis aux forces de police locales et que moins de 4% des cas traités par Action Fraud avaient entraîné une mise en accusation.


Une enquête du journal The Times en 2019 a signalé qu' Action Fraud ne répondait qu’aux deux tiers des appels téléphoniques. En réponse, la police de la ville de Londres a laissé entendre que les attentes du public à l’égard d'Action Fraud étaient irréalistes. Elle affirme que certains membres du public s’attendent à ce que la plupart, sinon la totalité, des fraudes fassent l’objet d’une enquête.

bottom of page