Étudiant.e.s et stagiaires

Doctorat

Vicky Desjardins

Sujet de doctorat: Checkmate : L'application de la théorie des jeux à la coévolution des attaques de vols des données et les avancements en cybersécurité des institutions financières

"En raison de la constante évolution des technologies, il reste difficile de prédire les types d’attaque qui surviendront dans les prochaines années. Ainsi, dans un effort de dégager les tendances du passé afin d’être préparé pour celles de l’avenir, mon projet de thèse vise à analyser les tendances des cyberattaques de vols de données au cours des vingt dernières années. La théorie des jeux nous permettra d’étudier la coévolution des attaques de vols de données et des réponses en cybersécurité des institutions financières aux attaques dans une perspective d’analyse de risque."

Michael Joyce

Sujet de doctorat: Ma recherche doctorale porte sur une meilleure compréhension des prises de décision à partir de l’économie comportementale et de la psychologie afin d'améliorer les outils d’éducation et de sensibilisation permettant un comportement auto-protecteur efficace du crime.

"La numérisation de l’ensemble des activités humaines offre de grands avantages à la communauté des usagers. Cependant, l'automatisation inhérente aux outils numérique facilite également l’émergence d’une cybercriminalité que les systèmes de justice pénale ne sont pas en mesure de traiter adéquatement. Une prévention efficace de la cybercriminalité réduit non seulement les dommages causés au grand public, mais améliore également l’efficacité des ressources policières nécessaires pour lutter contre le cybercrime. "

Fyscillia Ream

Sujet de doctorat: à venir

à venir

Maîtrise

Pascale-Marie Cantin

Sujet de maîtrise: D’un registre sentimental à un registre frauduleux : la trajectoire des victimes de fraude amoureuse et les traces numériques

"La recherche met l’accent sur les expériences  et la trajectoire des victimes de fraude amoureuse en y intégrant les traces numériques de l’arnaque vécue par ces dernières. Notre méthodologie s’appuie sur les cyber-traces des échanges entre le fraudeur et sa victime, puis par les forums de discussion à travers lesquels cette dernière développe des mécanismes d’entraide avec ses semblables. La recherche consiste également à combiner deux champs d’expertise distincts, mais complémentaires, soit ceux de la criminologie et de la criminalistique, en démontrant comment les traces numériques peuvent servir à faire une analyse sociale du phénomène de la fraude amoureuse"

Alexa Charles

Sujet de maîtrise: Les partenariats public-privés en cybersécurité

"Je m'intéresse fortement à toutes les questions relatives à la prévention de la cybercriminalité. Étant donné que ces préoccupations relèvent aussi bien de la sécurité nationale qu'internationale, je trouve que les enjeux de telles envergures sont passionnants, enrichissants et bien évidemment importants. De plus, la cybersécurité constitue l'avenir de nos sociétés. L'univers numérique est en changement constant ce qui implique de se tenir sans cesse à jour puisqu'il représente aussi une opportunité pour les criminels. Il est donc selon moi essentiel d'avoir une meilleure compréhension de la cybercriminalité afin de pouvoir y répondre efficacement."

Sophia Garrel

Sujet de maîtrise: 

"à venir"

Élissa Mccrae

Sujet de maîtrise: 

"à venir"

Lorédane Piris

Sujet de maîtrise: Ma recherche porte sur les cyberfraudes apparues conjointement à la COVID-19. Par une double approche criminologique et psychologique, j’aspire à comprendre et à révéler les stratégies développées par les cybercriminels et leurs impacts. Mais aussi, à appréhender le profil des victimes, les processus psychiques à l’œuvre qui y favorisent la victimisation, les systèmes de prise en charge et les mécanismes de réponses

"Il me semble essentiel de travailler à la prévention de la cybercriminalité, car elle représente un enjeu actuel, changeant et sans frontières. Mes intérêts pour le domaine sont vastes et s’expriment dans le fait d’apporter de la visibilité à des victimes majoritairement invisibles, d’agir à prévenir, protéger et comprendre des phénomènes qui peuvent être parfois encore trop mésestimés ou incompris. Mais également, à faire avancer l’état des connaissances sur ce qui constitue notre réalité et notre futur, de par la prégnance des technologies, leurs évolutions rapides, et comment les cybercriminels s’y adaptent ou s’y montrent créatifs."

Stéphanie Rioux

Sujet de maîtrise: 

"à venir"

Traian Toma

Sujet de maîtrise: Comprendre l'impact de la cyber-résilience sur la réaction sociale du public à la suite d'une brèche de données chez les entreprises canadiennes

"Depuis ma scolarité au baccalauréat, j'ai développé un vif intérêt pour l’étude du lien entre les théories criminologiques classiques et la cybercriminalité. Cet intérêt s’est développé après avoir obtenu un contrat auprès de SERENE-RISC et cherche maintenant à combiner l’innovation théorique avec l’utilité sociale."

Ayesha Zamudio-Vasquez

Sujet de maîtrise: 

"à venir"

© 2019 par CRPC-RCCP.Tous droits réservés