Rechercher
  • Fyscillia

Les fraudes de Noël en ligne

Tous les ans, le nombre de cyberacheteurs augmentent et avec eux, le nombre de cybercrimes. La période de fin d’année est l’occasion pour les sites marchands d’offrir des rabais importants aux consommateurs désireux de faire des bonnes affaires. D’ailleurs, selon un rapport de PwC, les Canadiens ont prévu cette année de passer 41% de leur temps de magasinage du temps des fêtes en ligne, ce qui représente une augmentation de 4% par rapport à l’année dernière. Les programmes comme Amazon Prime qui permettent les livraisons dans la journée même ou le lendemain facilitent la recherche et l’achat de cadeaux de dernière minute. Alors que les gens se dépêchent d’acheter leurs cadeaux de Noël et de fin d’année, les cybercriminels profitent de cette occasion pour lancer leurs attaques.


Évitez les décisions hâtives


Alors que Noël approche, les consommateurs n’ayant pas encore acheté leurs présents ressentent de plus en plus l’urgence de finaliser leurs achats. En cette période de fin d’année, les individus se fixent souvent une date limite pour faire leurs achats et lorsque cette date est passée, ils ressentent de plus en plus de pression. L’étude de Liu et ses collègues démontre d’ailleurs qu’à l’approche d’une fête- ils prennent l’exemple de la fête des Mères-, les individus ressentent plus de pression pour faire leurs achats que s’ils s’y s’étaient pris des semaines plus tôt. Ces chercheurs ajoutent que les gens pressés font moins attention aux informations qu’ils reçoivent et prennent alors des décisions fondées sur des informations incomplètes.


En effet, la contrainte temporelle engendre du stress, ce qui dégrade la qualité de la décision. Un autre point abordé par les études par rapport à l’urgence et la qualité de la prise de décision est la disponibilité limitée des produits. Dans la littérature scientifique sur le marketing ou sur la psychologie des consommateurs, on associe souvent la disponibilité limitée des produits avec l’intention d’acheter des consommateurs. Ainsi, plus un produit est annoncé comme étant en quantité limitée, plus les acheteurs vont être enclins à l’acheter rapidement en accélérant leur processus de prise de décision et en sous-estimant les arguments qui pourraient différer ou rejeter l’acte d’achat.


À l’approche du temps des fêtes et devant la contrainte temporelle de faire de nombreux achats, les individus peuvent être moins vigilants face aux cyberattaques.



Les fraudes courantes des fêtes de fin d’années


Les soi-disant « offres stupéfiantes »


Les navigateurs de recherches peuvent être utiles pour les consommateurs afin de trouver des offres alléchantes, mais ils peuvent aussi mener à des sites frauduleux. Le « black hat SEO » est une technique utilisée par les cybercriminels afin de diriger les consommateurs vers des sites frauduleux. Cette technique s’appuie sur le référencement des sites web qui permettent d’augmenter la visibilité d’un site. En référençant de faux sites avec des mots tels que « fête », « Noël », « voyage », « prix », les criminels augmentent les chances qu’un consommateur aille visiter le site si celui-ci propose des offres intéressantes. Le consommateur ainsi dirigé vers le site frauduleux et peut être amené à cliquer sur des liens ou à télécharger de fausses applications qui vont infecter son appareil.

Les médias sociaux ne sont pas épargnés


Certains cybercriminels utilisent les réseaux sociaux pour promouvoir de fausses offres, provenant de vraies compagnies, aux utilisateurs. Les consommateurs sont invités à cliquer sur un lien qui les connecte à un site. En cliquant sur ce lien, les individus donnent en fait la permission à un service tiers d’accéder à leurs données et de prendre ainsi contrôle de leurs informations et de leur compte Facebook.


Les pourriels, toujours les pourriels


Les pourriels offrant de fausses offres intéressantes ne sont pas nouveaux mais les ingénieurs de TrendLabs ont réalisé qu’à partir du vendredi fou (ce qui marque habituellement le début de la saison des fêtes de fin d’années en Amérique du Nord), les campagnes de pourriel sont de plus en plus importantes. Les individus peuvent s’attendre à recevoir des courriels concernant l’envoi de supposés colis avec un lien pour suivre la progression de la livraison, des cartes de vœux virtuelles, etc. Les petites et moyennes entreprises sont aussi souvent touchées. En effet, le Canadian Security rapporte un cas de fraude courant chez les PME. Un employé reçoit un courriel de son superviseur lui demandant d’acheter des cartes cadeaux et de lui envoyer par la suite les numéros des dites cartes.


Les cybercriminels ne se reposent pas pendant les fêtes alors soyez vigilants lors de vos achats de dernière minute!

Sources

- PwC. (2019). 2019 Canadian holiday outlook.

- Miyazaki, A. D. (1993). How Many Shopping Days Until Christmas? A Preliminary Investigation of Time Pressures, Deadlines, and Planning Levels on Holiday Gift Purchases. Advances in Consumer Research, 20, 331-335.

- Liu, C-W., Hsieh, A.-Y., Lo, S. K., Hwang, Y. (2017). What consumers see when time is running out: Consumers’ browsing behaviors on online shopping websites when under time pressure. Computers in Human Behavior, 70, 391-397.

- Hyun, J.-J. et Kwon, K.-N. (2012): The Effectiveness of Two Online Persuasion Claims: Limited Product Availability and Product Popularity. Journal of Promotion Management, 18(1), 83-99

- Rosenberg, J. M.(2019). Holidays bring phishing scam surge aimed at small business. Canadian Security

© 2019 par CRPC-RCCP.Tous droits réservés